Suite au tremblement de terre en Haïti, les Ministres compétents se sont concertés et ont pris les décisions suivantes en ce qui concerne les adoptions internationales d’enfants haïtiens :

  1. Accord pour l’arrivée en Belgique des enfants haïtiens engagés dans un processus d’adoption avant le tremblement de terre, même si la procédure n’est pas terminée :

    en principe, l’arrivée de ces enfants en Belgique ne peut se faire qu’au terme d’un processus d’adoption complet dans le pays d’origine et après reconnaissance de cette adoption par l’autorité belge.

    Eu égard aux circonstances dramatiques dans lesquelles se trouve Haïti, et à titre exceptionnel, cette procédure sera considérablement assouplie pour les enfants concernés.

    Concrètement, il s’agit de quatorze enfants âgés de 1 à 8 ans

  2. La question de l’encadrement des enfants durant le voyage a également été discutée. Il faudra en effet s’assurer que ces enfants, parfois très jeunes, soient pris en charge de manière adéquate, tant durant le voyage que lors de leur arrivée en Belgique ;

  3. Pour les enfants qui ne sont pas encore engagés dans un processus d’adoption, nous considérons que la prudence est de mise. Conformément aux recommandations des principales organisations internationales (UNICEF, Save the Children,  Croix-Rouge, Service social international, Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés…) quant à l’aide à mettre en œuvre en cas de catastrophe naturelle, il faut en effet tout mettre en oeuvre  pour retrouver les familles des enfants dont ils ont été séparés avant de penser à l’adoption internationale. Pour ce faire, plusieurs mois seront nécessaires.