Vous êtes ici

Le salafisme en Belgique : mécanismes et réalité

24/01/2018 - 08:43

La Sûreté de l’Etat (VSSE) publie une brochure afin d’informer, de manière nuancée, ses partenaires mais aussi le grand public, au sujet du phénomène du salafisme en Belgique.

La brochure contient un bref aperçu historique, énonçant les principes idéologiques et reprend un lexique des termes salafistes. Elle explique la différence entre le salafisme scientifique, politique et djihadiste et aborde brièvement des mouvements souvent cités en marge du salafisme, comme les Frères Musulmans et le wahhabisme. Elle donne un aperçu des différents canaux qui permettent au salafisme de se répandre et souligne la menace potentielle du phénomène ainsi que la manière dont il est suivi dans notre pays. La brochure contient également quelques exemples de pratiques salafistes problématiques.

Par cette publication, la VSSE veut sensibiliser et apporter son éclairage dans le débat qui a été mené ces derniers mois sur le salafisme. La brochure est pédagogique : aucune connaissance n’est requise pour comprendre le phénomène. La VSSE veut également offrir de la transparence dans les domaines qu'elle suit. Le salafisme en tant que mouvement entre dans le champ de ses compétences légales, à savoir le suivi de l'extrémisme. 

“En informant sur ce courant religieux qui, à terme, peut menacer notre démocratie et l’ordre constitutionnel, nous souhaitons également contribuer au renforcement de la sécurité intérieure de notre pays”, explique Jaak Raes, administrateur général de la VSSE.

La brochure est imprimée en 5 000 exemplaires (2 500 en français et 2 500 en néerlandais) et sera diffusée très largement. Elle sera transmise à nos partenaires comme le SGRS, l’OCAM, et aussi la Police fédérale et locale, le Parquet fédéral, les communes, les CPAS, les universités, les prisons et les institutions publiques de protection de la jeunesse, les TFL’s (Task Forces Locales), les CSIL’s (Cellules de Sécurité Intégrale Locale) ainsi que différents départements des services publics fédéraux Justice et Intérieur, les Maisons de Justice, l’Office des Etrangers, le Commissariat Général aux Réfugiés et Apatrides, Fedasil, l’Administration de l’Enseignement, les député·e·s des Commissions Justice et Intérieur, la Commission de suivi R, le Comité R, la Commission BIM, les ministres fédéraux et des entités fédérées concerné·e·s, le Réseau de prise en charge des extrémismes et des radicalismes violents de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les gouverneurs, les Ministres-Présidents, BPS (Bruxelles Prévention et Sécurité)...

Plus d'infos

Brochure : Le salafisme en Belgique : mécanismes et réalité

Contacts

info@vsse.be
ingrid.vandaele@vsse.be