Vous êtes ici

A l’écoute des victimes d’abus sexuels

22/11/2018 - 16:44

Le vendredi 16 novembre, le SPF Justice a reçu des victimes d’abus sexuels, des magistrats, des policiers et d’autres experts dans le cadre de la journée européenne pour la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels.

Les expériences des victimes et l'approche de la violence sexuelle à l'égard des mineurs étaient au centre des préoccupations. Environ un enfant sur cinq en Europe est victime de violences sexuelles. L’auteur de ces violences est souvent une personne que l’enfant connaît. Les victimes supportent, souvent tout au long de leur vie, les conséquences de ces abus. Par le biais de cette journée européenne, le Conseil de l’Europe entend promouvoir un dialogue ouvert afin de mieux protéger les enfants.

Europe

En 2018, le Conseil de l'Europe mettra l'accent sur «let’s start to talk» dans le secteur du sport. Lorsque les enfants parlent, il est important que leurs interlocuteurs soient prêts à écouter attentivement. Ecouter correctement et poser des questions nécessitent une grande expertise.

Il n’est pas toujours facile pour un enfant victime d'abus sexuels d’entrer en contact avec la police et les autorités judiciaires. Les adultes victimes d'abus et d'exploitation sexuels pendant leur enfance ont pu témoigner devant ces enfants en tant qu'ambassadeurs.

La parole aux victimes

Au niveau belge, le service de la politique criminelle du SPF Justice a organisé une table ronde le 16 novembre 2018. Des victimes adultes, des magistrats, des experts, des policiers et des prestataires de soins y ont pris part. Parmi eux, Katlijn Declercq, actuelle vice-présidente et ancienne présidente d’ECPAT International. En 2016, ECPAT International a organisé le premier World Survivors’ Forum qui a permis la création d’une plate-forme mondiale pour débattre des abus sexuels commis sur des mineurs.

Pour savoir ce qui peut être amélioré, il est essentiel que les décideurs politiques et les experts écoutent les récits des expériences vécues par les victimes. Au cours de la table ronde, les différents invités ont dès lors eu l’occasion de prendre la parole. Quels obstacles ont-ils dû surmonter pour aborder l’abus sexuel subi durant leur jeunesse ? Pouvons-nous faciliter le signalement de tels faits ? Comment mieux lutter contre l'exploitation et les abus sexuels chez les enfants ? Comment la police et la justice peuvent-elles accompagner au mieux les victimes tout au long du processus judiciaire ? Et cela, qu’elles introduisent leur plainte au moment des faits (étant enfant) ou bien des années plus tard (à l’âge adulte).

Politique sur mesure

Une approche sur mesure s’avère indispensable pour la police et la Justice afin de mieux accompagner les victimes mineures d’abus sexuels ou d’exploitation.

Les victimes jouent ici un rôle important. Le service de la politique criminelle du SPF Justice souhaite associer de manière permanente les victimes à la politique.

Plus d’infos

Contact

​SPF Justice

press@just.fgov.be

SOS Inceste Belgique ASBL

02 646 60 73
sosinceste.belgique@skynet.be