Vous êtes ici

Cultes et laïcité organisée

Le culte catholique romain

La loi de base propre au culte catholique est la loi du 18 germinal an X relative à l’organisation des culte. Les relations entre l'État et l'Église catholique romaine passent par l’archevêque de Malines-Bruxelles et les évêques.

Le culte catholique romain est organisé sur une base communale.

Contact

Le culte protestant

La loi de base propre au culte protestant est la loi du 18 germinal an X.

Le gouvernement a reconnu le Synode comme seule autorité ecclésiastique de ces églises par une décision du 6 mai 1838.

Le Conseil Administratif du Culte Protestant-Évangélique (CACPE) a été créé le 9 novembre 2002 comme structure administrative de coopération entre l'Église Protestante Unie de Belgique (EPUB) et le Synode fédéral des Églises Protestantes et Évangéliques de Belgique.

Le culte protestant est organisé sur une base territoriale provinciale et sur celle du territoire de la Région de Bruxelles-Capitale.

Contact

Le culte anglican

Le culte anglican a été réglé par la loi du 4 mars 1870. Des arrêtés royaux successifs ont veillé à ce qu’un conseil d'administration gère ce culte.

Un Comité central chargé d’exercer les compétences pour le culte anglican est instauré par l'arrêté royal du 17 janvier 1875.

Le culte anglican est organisé sur une base communale.

Contact

Le culte israélite

Le culte israélite a été réglé par un décret du 17 mars 1808.

Le culte israélite a institué le Consistoire central, considéré comme la plus haute autorité du culte israélite en Belgique.

Le culte israélite est organisé sur une base communale.

Contact

Le culte islamique 

Le culte islamique a été reconnu par la loi du 19 juillet 1974.

L'arrêté royal du 3 mai 1978 a instauré des comités chargés de gérer les biens immobiliers et mobiliers des communautés islamiques reconnues.

Les arrêtés royaux des 3 mai 1999 et 15 février 2016 reconnaissent l’Exécutif des musulmans de Belgique comme organe représentatif du culte islamique.

Le culte islamique est organisé sur une base territoriale provinciale et sur celle du territoire de la Région de Bruxelles-Capitale.

Contact

Le culte orthodoxe

Le culte orthodoxe a été reconnu par la loi du 17 avril 1985.

Dans l’arrêté royal du 15 mars 1988, le Métropolite-Archevêque du Patriarcat œcuménique de Constantinople est reconnu comme organe représentatif du culte orthodoxe.

Contact

Laïcité organisée

La laïcité organisée reconnait les organisations philosophiques qui offrent une assistance morale selon une conception philosophique non confessionnelle.

La matière de la laïcité organisée est réglée par trois principes constitutionnels fondamentaux et par la loi du 21 juin 2002  relative au Conseil central des Communautés philosophiques non confessionnelles de Belgique, aux délégués et aux établissements chargés de la gestion des intérêts matériels et financiers des communautés philosophiques non confessionnelles reconnues.

Le Conseil central laïque est organisé sur une base territoriale provinciale et sur celle du territoire de la Région de Bruxelles-Capitale.

Contact

Le bouddhisme

Le bouddhisme n’est actuellement pas reconnu en Belgique. L'a.s.b.l. Union Bouddhique Belge reçoit uniquement une subvention prévue à l’article 139 de la loi du 24 juillet 2008.

La subvention a pour objectif la structuration du bouddhisme en Belgique.

Contact