La suspension signifie que le juge estime que les faits qui vous sont imputés sont établis mais qu’il suspend le prononcé de la condamnation pendant une période déterminée. Cette période, également appelée délai d’épreuve, peut varier d’un an à cinq ans selon les faits.

Le juge peut uniquement prononcer une suspension :

  • Si vous n'avez pas été condamné auparavant à une peine criminelle ou à un emprisonnement principal de plus de 6 mois et
  • Si les faits ne semblent pas exiger un emprisonnement correctionnel de plus de cinq ans ou une peine plus grave et
  • Si vous êtes d’accord avec le prononcé d’une suspension.

Si, pendant le délai d’épreuve, vous commettez de nouveaux faits délictueux pour lesquels vous êtes condamné, la suspension peut être révoquée (c’est-à-dire que le juge prononcera également une peine pour la première infraction).