La mission de l'administrateur est définie par le juge de paix.

Le juge de paix peut décider de désigner l'administrateur provisoire soit pour la personne ou pour les biens, soit pour la personne et les biens.

Le juge de paix doit également expressément préciser pour un certain nombre d'actes si la personne protégée est capable ou incapable (par exemple pour le choix du lieu de résidence {en cas de protection de la personne} ou pour une donation entre vifs {en cas de protection des biens}).

Par ailleurs, le juge de paix indique s'il est question d'une mission d'assistance ou s'il s'agit d'une mission de représentation.