La préférence est toujours donnée à la mesure la moins radicale, à savoir la protection extrajudiciaire. Cette mesure permet aux personnes de rester autant que possible maîtres de leur vie.

Ce n'est que lorsque cette mesure n'offre pas (plus) de protection suffisante qu'il est fait appel à la protection judiciaire et à l'administration.