Une adoption est toujours un évènement chargé en émotions. En collaborant bien, les services concernés peuvent assurer la sérénité et la sécurité nécessaires, tant pour les parents candidats à l’adoption que pour les enfants adoptés.

L’effort de collaboration est assurément nécessaire pour les adoptions internationales pour lesquelles les responsabilités sont réparties à plusieurs niveaux. 

  • L’Autorité centrale fédérale (ACF) fixe les règles de base et évalue si les adoptions se déroulent correctement.
  • Les autorités centrales des Communautés (AC) soutiennent et accompagnent les candidats adoptants et adoptés.

Dans ce protocole de coopération, le gouvernement fédéral et les Communautés se reconnaissent comme véritables partenaires de travail et s’engagent à échanger plus d'informations et à rendre la procédure plus transparente :

  • Les nouveaux pays d’adoption (filières d’adoption) sont ainsi minutieusement contrôlés avant le début du premier dossier.
  • Une fois le pays approuvé, les AC des Communautés et l’ACF s’échangent des informations pertinentes sur le pays concerné.

La Commission de concertation et de suivi en matière d’adoption garde un œil sur l’ensemble des filières d’adoption approuvées. Le fonctionnement de ces filières fait régulièrement l’objet de discussions. Ces contrôles réguliers permettent de détecter rapidement les problèmes.

Plus d’infos

 Protocole de coopération pour l'adoption internationale (PDF, 1.36 Mo)