Vous êtes ici

Prison

Réaliser un reportage sur une prison

Dans un souci de transparence, la DG Etablissements pénitentiaires ouvre, sous certaines conditions, la porte de ses établissements à la presse. Elle n’accordera d’autorisation de reportage que si celui-ci est directement lié à un thème de la prison. Il peut s’agir aussi bien de thématiques générales (surpopulation, sécurité, travail du personnel, vie quotidienne, etc.), que de projets plus spécifiques (formations, prise en charge de certaines catégories de détenus comme les toxicomanes ou les délinquants sexuels, etc.), ou encore d’événements tout à fait particuliers (concerts, pièces de théâtre, etc.). De manière générale, la DG ne collabore qu’avec des journalistes professionnels qui travaillent pour des émissions purement informatives.

Introduire une demande

Votre demande se fait par écrit et peut nous parvenir par courrier, par fax ou par mail (de préférence)

Kathleen Van De Vijver
Porte-parole de l’administration pénitentiaire
Quai de Willebroeck 33, 1000 Bruxelles
kathleen.vandevijver@just.fgov.be

Dans votre demande, vous précisez le plus possible

  • le thème que vous souhaitez aborder
  • le média pour lequel vous travaillez
  • les modalités pratiques éventuelles comme, par exemple, la prison où vous souhaitez réaliser votre reportage
  • le nombre de personnes concernées
  • si vous désirez interroger des détenus ou des membres du personnel 

Si votre demande est accordée, nous vous prévenons par mail en précisant les conditions que vous devrez respecter. Vous serez invité à prendre contact avec la direction de la prison concernée afin de déterminer avec elle les modalités pratiques. Dans tous les cas, la direction de la prison garde le dernier mot. Si votre demande est refusée, vous serez également prévenu par mail des raisons du refus.

Interroger un membre du personnel

Tant que l’interview se déroule en dehors des murs de la prison, les membres du personnel n’ont pas besoin d’une autorisation particulière pour répondre à vos questions.

Interroger un détenu

Vous ne pouvez interviewer un détenu que dans le cadre d’un reportage sur une thématique pénitentiaire. Pour ce faire, il faut introduire une demande de reportage qui suit les règles habituelles. Lorsque le reportage porte directement sur le dossier individuel du détenu, l’autorisation ne sera pas donnée, sauf exception tout à fait particulière. Cette règle n’empêche pas que vous puissiez correspondre par courrier avec des détenus.

Anonymat des détenus

Nous ne permettons jamais que vous citiez le nom d’un détenu interrogé. Nous choisissons de préserver l'anonymat de chaque détenu et de ne pas le rendre identifiable vu que nous devons notamment prendre en considération d'autres intérêts, comme ceux des victimes. Si une exception à cette règle est accordée, le détenu doit marquer son consentement par écrit.

Pour toutes vos questions

Kathleen Van De Vijver
Porte-parole de l’administration pénitentiaire
0479 98 80 05
kathleen.vandevijver@just.fgov.be