Il n’existe pas de définition précise de la solution durable, qui peut consister en :

  • un regroupement familial
  • un retour dans le pays d’origine ou dans le pays où il est autorisé ou admis au séjour
  • une autorisation de séjour pour une durée illimitée en Belgique

Si la solution durable est le retour dans le pays d’origine, certaines garanties doivent être vérifiées :

  • un accueil et une prise en charge appropriés du mineur en fonction des besoins inhérents à son âge et à son degré d’autonomie
  • soit un accueil par ses parents ou par d’autres adultes qui s’occuperont de lui
  • soit un accueil par des instances gouvernementales ou non gouvernementales

Le tuteur contribue à la recherche d’une solution durable fondée sur une évaluation individuelle de l’intérêt supérieur de l’enfant.

Il implique le mineur dans l’élaboration de son projet de vie à long terme.

Le « projet de vie » est un outil individuel qui vise à garantir l’exercice des droits du mineur et tient compte d’un ensemble de données :

  • le profil du mineur migrant non accompagné
  • les attentes du mineur migrant non accompagné
  • les opportunités offertes au mineur dans les pays d’accueil et dans son pays d’origine.

Cette mission est exercée en complémentarité avec le service des Tutelles.
Le tuteur sera amené à  communiquer les différents aspects du « projet de vie » aux travailleurs sociaux au regard des propositions de solution durable.
Au final, c’est l’Office des étrangers qui est compétent pour décider de la solution durable à la situation du mineur.