Le complexe pénitentiaire de Bruges est l'une des plus grandes prisons de Belgique depuis 1991. Il accueille des prévenus et des condamnés. Dans la section réservée aux femmes, les mères peuvent garder leur enfant avec elles jusqu'à ce qu'il ait atteint l'âge de trois ans. Le complexe dispose également d'un centre médical, d'une section sans drogue et d'une section d'exécution des mesures de sécurité particulières individuelles. L'établissement fait en grande partie office de maison d'arrêt et dispose d'une annexe psychiatrique.

Historique

La construction d'un nouveau complexe pénitentiaire à Sint-Andries (Bruges) a commencé en 1981. Le projet était de remplacer l'ancienne prison pour hommes et l'établissement pénitentiaire pour femmes. Le complexe pénitentiaire de Bruges est inauguré en novembre 1991 et les premiers détenus y sont transférés. En mars 1992, les femmes détenues dans l'ancienne prison pour femmes y sont également transférées.

Régime

Le complexe pénitentiaire héberge actuellement, tant dans ses sections pour hommes que dans sa section pour femmes, des inculpés, des prévenus, des condamnés non définitifs et des personnes condamnées définitivement à des peines de prison courtes et longues. Des détenus condamnés à perpétuité y séjournent également.

Une section est réservée aux personnes condamnées définitivement à une peine de plus de cinq ans (section pour hommes 1) et une section est réservée aux inculpés, prévenus, condamnés non définitifs et condamnés à une peine de moins de cinq ans (section pour hommes 2). Le complexe compte également une section pour femmes. Le régime appliqué dans la section sans drogue est un régime communautaire.

Infrastructure

Le complexe pénitentiaire de Bruges a été construit en forme de croix, avec des bras en forme de peigne. Cela permet au complexe de fonctionner avec de petits groupes de vie de détenus. Dans chaque bras, il est prévu un bloc cellulaire dont les premier et deuxième étages sont occupés par une unité de vie composée de cellules individuelles et d'une chambre pour quatre personnes. 

Au centre se trouvent les espaces communs tels l'administration, la cuisine et le restaurant du personnel, le complexe de visite, la salle de contrôle centrale, la salle de sport, une salle de détente polyvalente et des locaux pour les cultes. Depuis lors, les toitures plates de l'établissement, la cuisine, la section d'exécution de mesures de sécurité particulières et individuelles et l'installation de sécurité ont été rénovées.

Le complexe pénitentiaire peut héberger 512 hommes et 114 femmes. Les mères qui y séjournent peuvent garder leur enfant auprès d'elles jusqu'à ses trois ans. En outre, dix détenus peuvent également séjourner dans le complexe en détention limitée. Pour faire face à la surpopulation, 150 cellules individuelles ont été équipées pour accueillir deux personnes et un certain nombre de chambres pour quatre personnes sont occupées par un nombre maximum de six personnes.

Quartier d'exécution de mesures de sécurité particulières individuelles

Depuis 2008, le complexe pénitentiaire dispose d'une section d'exécution de mesures de sécurité particulières et individuelles où sont placés des détenus qui présentent des problèmes comportementaux extrêmes et persistants et qui sont agressifs envers les membres du personnel et/ou d'autres détenus. L'objectif est de les stabiliser, de normaliser leur comportement et de les faire réintégrer le régime pénitentiaire normal. Dans cette section, le régime est très strict et structuré. La section est dotée de dispositifs de protection supplémentaires : cellules sécurisées, équipements ancrés, doubles portes de cellule spéciales, protection anti-hélicoptère, etc. Le personnel de sécurité a suivi une formation spéciale pour pouvoir travailler de la manière la plus sûre et la plus efficace possible. Outre le personnel de sécurité, une équipe de soins assure un accompagnement professionnel.

Section sans drogue

En 2009, une section sans drogue a été ouverte dans le complexe. Elle peut accueillir 40 détenus qui choisissent de subir leur peine de prison dans un environnement sans drogue. Ces détenus sont soumis à des contrôles anti-drogue périodiques et sont assistés par un médecin.

Centre médical

Le complexe pénitentiaire dispose également d'un centre médical qui accueille les détenus nécessitant des soins médicaux.

Ateliers

Au complexe pénitentiaire de Bruges, les détenus peuvent travailler dans les services domestiques (cuisine, vestiaire, équipe de nettoyage, etc.) ou dans l'équipe d'entretien pour assister le personnel technique. Dans les ateliers, ils peuvent réaliser des travaux pour des entrepreneurs externes. Ils emballent des articles, plient du textile, etc.

Les détenus peuvent également travailler à l'atelier de confection de vêtements destinés aux détenus et au personnel technique, ainsi qu'à la forge où sont fabriquées des portes de cellule et des portes de prison. Les détenus peuvent également souder, faire de la menuiserie, cuisiner, coudre, nettoyer, etc.